REJOIGNEZ LE CLUB VIP RUEDESJOUEURS

  • + de 40 pronos exclusifs
  • + de 500€ de cash & offerts
  • Et pleins d'autres avantages...
DEVENIR VIP

Se connecter

0
PARTAGER
PARTAGER
REAGIR

L'Euro de football 2016 organisé en France débute le 10 juin 2016 par le match d'ouverture France – Roumanie disputé au stade de France de Saint-Denis. C'est la 1ère fois qu'un Euro se déroulera à 24. Le calendrier de la phase de poules connu, nous vous proposons un focus sur les affiches à ne pas manquer

  • Tout
  • Grp A
  • Grp B
  • Grp C
  • Grp D
  • Grp E
  • Grp F

Vendredi 10 juin

Samedi 11 juin

Dimanche 12 juin

Lundi 13 juin

Mardi 14 juin

Mercredi 15 juin

Jeudi 16 juin

Vendredi 17 juin

Samedi 18 juin

Dimanche 19 juin

Lundi 20 juin

Mardi 21 juin

Mercredi 22 juin

Les rencontres de l'Equipe de France à l’Euro 2016

Bien évidemment, nous aurons un œil attentif sur les matchs que doivent disputer les Bleus de Didier Deschamps. En tant que pays hôte de la compétition, la France va ouvrir ce Championnat d'Europe 2016 le vendredi 10 juin à 21h00 au stade de France face à la Roumanie. Cette rencontre a tout l'air d'un piège pour les partenaires d'Hugo Lloris qui devront gérer la pression du public. Les Bleus n'auront ainsi pas le droit à l'erreur pour ce match d'ouverture s'ils veulent bien entamer la compétition et rassembler derrière eux tout un peuple. Il leur faudra se méfier de cette sélection roumaine, dirigée par le sélectionneur Anghel Iordanescu, invaincue dans le groupe F des qualifications pour l'Euro (5 victoires et 5 matchs nuls). En effet, la formation des Carpates aura des arguments à opposer à l'Equipe de France pour gâcher la fête et notamment une défense de fer, la meilleure des éliminatoires pour l'Euro avec 2 buts encaissés lors des 10 rencontres disputées. En mars dernier, lors d'un match amical, la Roumanie avait confirmé sa réputation d'équipe défensive et très difficile à jouer en obtenant le match nul, 0-0, face à la redoutable sélection espagnole, double tenante du titre de la compétition. Méfiance donc !

Le 2ème match des Bleus dans le groupe A les opposera le mercredi 15 juin à 21h à la modeste équipe d'Albanie qui occupe la 45ème place au classement FIFA. Au regard de ce classement, les partenaires de Paul Pogba semblent largement supérieurs à leurs adversaires et ne devraient, a priori, avoir aucun mal à se défaire des coéquipiers de l'ancien Parisien et Marseillais, Lorik Cana. Historiquement, les confrontations entre les 2 pays ont souvent tourné en la faveur de l'Equipe de France avec 4 victoires, 1 match nul et 1 défaite. Toutefois, il faut nuancer ces chiffres. En effet, les 2 dernières rencontres entre les 2 sélections se sont soldées par un match nul, 1-1, concédé au stade de France le 14 novembre 2014 et une défaite, 0-1, subie le 13 juin 2015 à Elbasan. Les hommes du sélectionneur, Gianni De Biasi, pourront ainsi s'appuyer sur ces 2 très bons résultats obtenus face à l'Equipe de France lors des 2 précédentes saisons pour préparer ce 2ème match du groupe. Les Bleus, quant à eux, devront trouver les solutions pour venir à bout de cette équipe, sur le papier, très abordable.

Enfin, lors du dernier match du groupe A, les hommes de Didier Deschamps seront opposés le dimanche 19 juin à 21h à un adversaire bien connu des Bleus : la Suisse. Les 2 nations se sont rencontrées à 7 reprises et la seule victoire helvète date de 1992 lors d'une rencontre amicale. La France s'était inclinée 2-1. Depuis, les Bleus n'ont jamais perdu face à leurs voisins avec 3 victoires et 3 matchs nuls, tous acquis à partir de 2002. La dernière fois que les 2 pays se sont affrontés en compétition internationale, c'était en match de groupe de la Coupe du Monde 2014 organisée au Brésil, et les Bleus de Didier Deschamps avaient étrillé la Nati 5-2 après avoir mené 5-0 jusqu'à 10 minutes de la fin du match. Malgré cela, la Suisse reste l'adversaire le plus redoutable de l'Equipe de France dans ce groupe A et les coéquipiers de Raphael Varane devront rééditer leur performance de la dernière Coupe du Monde pour, peut-être, s'adjuger la 1ère place de la poule.

Les grosses affiches de l’Euro 2016

La 1ère grosse affiche de la phase de poule aura lieu le lundi 13 juin au Parc OL de Lyon à 21h00 et mettra aux prises deux outsiders pour la victoire finale : la Belgique et l'Italie. Les Diables Rouges disposent d'une génération dorée, peut-être la plus belle depuis le championnat d'Europe de 1980 au cours duquel la sélection avait atteint la finale, battue par l'Allemagne de l'Ouest. Lors de la dernière Coupe du Monde, les partenaires d'Eden Hazard avaient déjà rendu compte de leurs progrès en se hissant jusqu'en quarts de finale, éliminés 0-1 par le finaliste malheureux de la compétition : l'Argentine. Les hommes de Marc Wilmots sont actuellement 2èmes au classement FIFA et partiront avec une longueur d'avance sur une équipe d'Italie en reconstruction après le départ de certains joueurs majeurs. Le sélectionneur Antonio Conte a procédé à un large renouvellement de l'effectif à la suite du Mondial Brésilien raté par la Squadra Azzurra, éliminée dès les phases de poule. Mais la sélection Italienne reste malgré tout une valeur sûre en Europe et les partenaires de Gianluigi Buffon s'étaient frayés un chemin jusqu'à la finale en 2012 alors que personne ne les attendait au sortir de la Coupe du Monde manquée en 2010, éliminés dès la phase de poule.

Les frères ennemis, l'Angleterre et le Pays de Galles, se rencontreront le jeudi 16 juin à 15h00 au stade Felix Bollaert-Delelis de Lens. Les Gallois vont participer, cet été en France, à la 2ème compétition internationale seulement de leur histoire, après la Coupe du Monde de 1958 organisée en Suède. Au cours de ce Mondial 58, la sélection galloise n'avait pas remporté le moindre match mais était tout de même parvenue à se hisser jusqu'en quarts de finale, battue 0-1 par le futur vainqueur de la compétition, le Brésil, sur une réalisation signée de la légende Pelé. Plus commune en rugby, la rencontre entre les 2 sélections promet d'être électrique. L'antagonisme historique qui anime ces 2 nations dépasse largement le cadre du sport. Sans remonter jusqu'à la conquête du Pays de Galles par l'Angleterre en 1982, les Anglais ne sont pas appréciés chez leurs frères ennemis qui restent très attachés à leur identité culturelle. Cette rivalité laisse place parfois à des déclarations musclées de part et d'autre à l'image de cette citation mémorable de l'ancien capitaine de l'Equipe de rugby du Pays de Galles, Phil Bennett : « Ils nous ont pris notre charbon, notre eau et notre acier. Ils achètent nos maisons. Et qu'avons-nous en échange ? Rien. ». La rencontre entre l'Angleterre et le Pays de Galles sera un moment à ne pas rater dans cette phase de poule. Historiquement, les Three Lions n'ont jamais perdu face à leurs voisins avec 8 victoires et 1 match nul. La présence de Gareth Bale dans le 11 gallois sera-t-elle suffisante pour déjouer tous les pronostics ? Wait and see.

Une autre affiche va opposer le jeudi 16 juin à 21h00 le champion du monde en titre, l'Allemagne, à la Pologne au stade de France de Saint-Denis. Cette rencontre ne constitue pas, a priori, un événement incontournable de la phase de poules mais à y regarder de plus près, cette confrontation devrait être intéressante à suivre à plus d'un titre. Opposées dans le groupe C, la Pologne et l'Allemagne semblent partir avec une longueur d'avance sur leurs adversaires, l'Ukraine et l'Irlande du Nord, pour s'octroyer les 2 premières places de la poule, qualificatives pour la phase à élimination directe. Ainsi le vainqueur de cette rencontre prendra une option importante sur la qualification. Par ailleurs, les 2 sélections se sont affrontées dans le groupe D des éliminatoires pour l'Euro 2016. A l'issue des 10 matchs de qualifications, la Pologne avait fini 2ème avec un petit point de retard seulement sur la Mannschaft. Et en octobre 2014, les partenaires de l'attaquant prolifique du Bayern Munich, Robert Lewandowski, avaient disposé de l'Equipe d'Allemagne sur le score de 2-0. Au retour, les hommes de Joachim Low avaient pris leur revanche en s'imposant 3-1 en septembre 2015 à Francfort. Ces éléments laissent donc à penser que cette affiche sera plus équilibrée qu'il n'y paraît et qu’elle devrait nous offrir, à coup sûr, un grand spectacle.

La dernière affiche alléchante de la phase de poules concernera le groupe D, qualifié de groupe de la mort, et opposera l'Espagne à la Croatie le 21 juin à 21h00 au Matmut Atlantique de Bordeaux. Les Espagnols sont, sur le papier, supérieurs aux Croates mais ils devront tout de même se méfier du talent des éléments composant le groupe du sélectionneur Ante Cacic. Les 2 formations sont, a priori, les 2 équipes les plus fortes du groupe D, composé également de la République Tchèque et de la Turquie. Ainsi, la dernière journée du groupe devrait, selon toute vraisemblance, décider qui de la Roja ou de la Croatie finira 1ère de la poule. Les sélectionneurs de chaque camp s'appuieront à coup sûr sur leurs forces qui résident principalement au milieu de terrain avec d'un côté un trio constitué de Sergio Busquets, Andres Iniesta et Koke et de l'autre Luka Modric, Ivan Rakitic et Mateo Kovacic, qui jouent tous trois en Liga. La lutte promet de faire rage dans ce secteur de jeu et nous devrions assister à une belle opposition entre 2 équipes joueuses qui aiment avoir le contrôle du ballon. L'historique des confrontations entre les 2 sélections est relativement équilibré avec 2 succès Espagnols, un match nul et une victoire Croate.

0 Commentaires

Soyez le premier à commenter !
Connexion Facebook

Veuillez choisir un pseudo et confirmer nos conditions.


  • Je suis majeur *
  • J'accepte les conditions d'utilisation *
  • Je souhaite recevoir les offres de RueDesJoueurs
  • Je souhaite recevoir les offres des partenaires de RueDesJoueurs